Home

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Salut Amir, tu sais que la France a découvert la scène rock underground iranienne en 2009 avec le film de Bahman Ghobadi, No One Knows About Persians Cats – paru en français sous le titre Les Chats Persans – et je dois te confesser que ce film m’a donné l’idée d’explorer la scène rock underground mondiale encore non découverte. Quelque chose comme de continuer à frapper dur sur cette ligne de front si tu vois ce que je veux dire…

1 / Alors nous y sommes, Amir, toi et ton groupe ElectroqutE, un de ces mecs qui rockent Téhéran ! Donc, voici ma première question pour toi Amir, quand as-tu attrapé une gratte et commencé à rocker ferme ?

Salut, je ne sais pas exactement pour les autres members du groupe, mais j’ai commence à jouer de la grate professionnellement en 2002. A partir de ce moment là, il m’est apparut capital d’avoir un groupe. En 2007, on s’est rassemblés avec les gars et on a monté ElectroqutE.

2 / Quelle était ta première gratte, et quel type de gratte tu utilises aujourd’hui ?

A Téhéran à côté des magasins dans différentes parties de la ville. Il y a une place particulière pour vendre les instruments de musique dans la rue de Jomhuri. Ma première gratte a été une coréenne de marque Aria, modèle STG-004. Au bout de quelques temps, j’ai acheté une Kirk Hammer 203 série limitée. Et finalement, j’ai acheté un modèle Elite Vortex de chez Fernandes. J’ai toujours ces 3 grattes. Je les aie prises après les avoir minutieusement et patiemment choisies et essayées parmi de nombreuses autres grattes.

3 / Peux-tu nous causer un peu de la scène rock à Téhéran de nos jours ? Comment ça se passe de rocker là-bas ?
A part Téhéran, Mashhad et Shiraz sont les villes où le rock a des effets considérables sur la vie de la plupart des jeunes. Et tu peux trouver de nombreux groupes travaillant sur différents genres. Approximativement tous les adolescents ont trouvé un certain intérêt dans la musique rock.

4 / Mec, on devine que vous avez votre propre public à la fois à Téhéran ainsi que dans le reste de l’Iran aujourd’hui. Peux-tu nous parler de vos fans ? Qui sont-ils ? Comment restez-vous connectés à eux ?

La plupart d’entre eux sont des jeunes venus de différents endroits. Nous sommes connectés à eux à travers nos vidéos sur les chaines satellites et l’internet, particulièrement notre page Facebook. Et maintenant notre unique voie de connection est l’internet.

5 / Est-ce que vous jouez des concerts « live » à Téhéran ?

Dans cette situation, à cause des restrictions imposées par le gouvernement, c’est impossible. Mais nous allons essayer de jouer aussi tôt que cela sera possible.

6 / Peux-tu nous présenter ton « killing band » (expression de Keith Richards pour introduire les membres du groupe avec lequel il joue) ? Qui sont-ils ? Quel âge ont ces gars ? Quel est votre milieu social ? Comment vous-êtes vous rencontré ? De quels instruments jouez vous respectivement ?

Mehrdad Rahmani, notre vocaliste est né en 1989. Il écrit toutes les paroles du groupe. Il étudie la comptabilité. Behrooz Boroujerdi est né en 1988. Il est l’un des guitaristes et joue la plupart des parties solos dans notre musique. Reza Gholami est le bassiste et il est né en 1985. Notre batteur est Mohammad Reza Tork Tatari. Il est né en 1985 et il a un Master en statistiques. Et moi je joue de la gratte dans le groupe. Je fais aussi les enregistrements, les mix et le mastering de toutes les pistes. Je suis né en 1987 et j’ai une licence en électricité. On s’est connu par des amis en commun et j’ai émis l’idée de démarrer un groupe.

7 / Amir quelles sont tes influences musicales ? Et quelles sont celles de ta mauvaise troupe ?

En Iran, la plupart des groupes de rock et de metal commencent par jouer du Metallica. Si quelqu’un dit que Metallica n’a eu aucune influence sur lui, c’est qu’il ment ! Nous écoutons Dream Theater, Slayer, Trivium, Bullet For My Valentine, Tool, Symphony X et Coldplay fréquemment.

8 / Amir, tu te retrouves dans le desert pour le reste de ta vie. Tu ne peux seulement emporter avec toi qu’un album de rock. Lequel vas-tu prendre et pourquoi ?

Incontestablement, le Black Album de Metallica.
Parce qu’il y a tout ce qu’un rocker veut du monde rock et métal.

9 / Amir, qui sont pour toi les 10 meilleurs guitaristes de tous les temps ?

James Hettfield (co fondateur de Metallica)
Kerry King (co fondateur du groupe trash metal Slayer)
Joe Satriani (on ne présente plus Satriani, un des guitar héros de l’Amérique).
Malmsteen (le célèbre inventeur du métal néo-classique)
John Petrucci (guitariste de Dream Theater)
David Gilmour (chanteur, compositeur et guitariste des Pink Floyds)
Kirk Hammet (guitariste soliste de Metallica depuis 1983).
Alexi Laiho (guitariste et chanteur du groupe de death melodique Children of Bodom)
Zack Wild (figure légendaire, guitariste d’Ozzy Osbourne de 1988 à 1995 et de 2001 à 2009).
Et la legende du rock Classique en Iran, Kourosh Yaghmaei

10 / Comment décrirais-tu le genre de musique d’Electroqute ?

Electroqute est un groupe qui parle des douleurs de la société et des conflits mentaux des gens. Il en parle de façon simple accompagné d’une musique corrosive.

11 / Comment avez-vous trouvé le nom Electroqute ?

Bien avant que nous démarrions le groupe j’ai choisi le nom ElectroqutE et j’aimais l’idée d’avoir un jour un groupe avec ce nom. Nous aimons quand quelqu’un écoute notre musique, qu’il ou elle est choqué comme si il ou elle recevait un coup d’électricité.

12 / Les gars, vous avez formé ElectroqutE en 2007 et n’avez ensuite enregistré qu’un album jusqu’à maintenant dont le nom est Caution. Pouvez-vous nous parler de cet album ? Qui en a écrit les paroles ? Qui a écrit la musique ? Quelle est l’histoire de la realisation de l’album ? Comment l’avez-vous enregistré ?

Comme tu le sais en Iran ces genres de musique sont interdits et nous n’avons pas de permission pour réaliser ou vendre notre album. A cause de cela, nous n’avions pas en tête de réaliser un album mais plutôt des singles. Mais l’année dernière nous avons décidé de choisir nos meilleurs singles et de les prendre pour en réaliser un album. Toutes les paroles sont de Mehrdad et nous avons tous composé la musique ensemble. Nous avons fait tout l’enregistrement et la post production dans mon studio chez moi.

13 / Quels sont les principaux thèmes de vos chansons ?

La plupart des chansons sont des protestations contre des situations sociales innapropriées et d’autres sont à propos de conflits mentaux, pyschiques.

14 / Dans le video clip de votre chanson Khakestari, nous pouvons voir une jeune et belle femme avoir ce qui ressemble comme étant le pire jour merdique de toute sa vie. Peux-tu nous expliquer pour nous qui ne comprenons pas le persan, quel était l’histoire de cette chanson, je veux dire comment est-elle venue à vous ? Qui est la fille dans ce video clip ? Que dit cette chanson ? Y a-t-il là une signification politique ou religieuse ? Un quelconque message subdiminal à propos de l’égalité entre hommes et femmes ?

Les paroles sont à propos d’une femme qui vie seule et les difficultés de la vie qui font pression sur elle. Cela a fait que sa vie est devenue monotone et pale. Tout est gris pour elle. « Khakestari » signifie gris. Dans ce clip tu peux voir une de ses journées quotidiennes, dans ce que nous montrons être comme des symboles de sa vie. Cela arrive à n’importe qui lorsque nous ne nous sentons pas bien et que nous ressentons une pression, to commence à aller de travers et toutes ces merdes arrivent. Donc ton interprétation est la même chose que nous avons voulu montrer. C’est cool pour nous, sans que tu connaisses le perse tu as capté ce que nous voulions dire.

15 / Exactement la même question pour la chanson Gozargah. Dans le clip nous voyons un dessin animé avec une jeune fille qui grandit et devient une femme. Elle commence à porter le foulard islamique et qui finit par s’évaporer finalement dans son sac à main.  

La vie est dite pour être une journée obligatoire. Tu voyages avec un train pour un laps de temps inconnu et une destination inconnue. Le point le plus important dans ce clip et ces paroles, c’est : certains pensent qu’ils ont le droit de choisir leur journée. Nous croyons que l’être humain n’a aucune option de choisir où naitre, ni les conditions (culturelles, sociales et économiques) dans lesquelles nous sommes nés. Et nous ne pouvons pas choisir où et quand mourir !
Alors nous avons décidé de montrer la vie, tant dans les paroles que dans la video, comme une l’espace du temps d’une journée obligatoire dans un train. Une sans départ ni fin.

16 / Exactement la même question pour la chanson Tighe Kond ? Dans ce clip les images de vous les gars en train de rocker dans le désert mixées avec des images représentant la misère de l’humanité (tremblements de terre, guerres, famines…)

Tighe Kond est notre premier clip. Les paroles sont à propos du désordre de ce monde. Une protestation sur le pourquoi il y a autant de pauvreté, de famine, et de catastrophes naturelles dans le monde. Et pourquoi l’être humain dans ces bon dieu de damnations misérables.

17 / Même question avec Hobab, tourné de façon plus classique avec des images de scène…

Hobab est le second clip que nous avons tourné. Il y a une sorte de sentiments qui vous fait penser que tout va bien et que nous n’avons aucun problèmes dans nos vies. Ce qui est montré particulièrement dans les couplets. Mais dans les refrains on comprend que ce n’est rien d’autre qu’une illusion et comme nous le voyons sur les images la vie n’est rien d’autre qu’un désert sombre et sec !

18 / Amir, je vois de nombreux groupes de rock de par le monde chanter en anglais. Mais vous les mecs avez décidé d’enregistrer vos chansons dans votre langue perse natale bien que vous parliez couramment la langue maternelle de Jimi… Je dois dire que j’adore ça et que c’est aussi une des raisons pour lesquelles j’ai ouvert ce webzine, pour encourager les gens à chanter le rock dans leurs langues maternelles. Comme le rock est une musique universelle et un message pour toute l’humanité. Est-ce que cela fut une décision naturelle pour vous de chanter en perse ?

En Iran, il y a un sacré paquet de groupes de metal qui travaillent dans différents genres, mais en gros il n’y avait aucun groupe de métal avec des paroles en perse et je pense que le besoin d’un groupe de métal perse était flagrant. Oui, je suis d’accord avec toi et je te remercie pour cette considération. Oui ce fut une décision naturelle. Ce n’est pas important pour nous si nous ne devenons jamais un groupe d’envergure internationale. Parce que notre but est de chanter en perse et pas de devenir international.

19 / En parlant de ça, est-ce que le rock & roll est une culture particulière pour toi ? Qu’est-ce que vous les gars retenez du rock ? Ou quelles sont les valeurs que vous désirez propager à travers votre musique ?

Indubitablement le rock a une grande influence sur nos vies et nos décisions.

20 / Pour cet appel et vos 4 video clips vous avez enregistré, vous avez signé avec Rock Iran Records. Pouvez-vous nous parler de ce label ? Est-ce un label indépendant ? Sont-ils basés à Téhéran ? Comment les avez-vous rencontré ? Comment travaillent-ils ?

Rock Iran est un label underground à Téhéran. Il ne font aucun profit financier pour eux et leur unique but est d’aider le mouvement rock iranien à s’améliorer. Et son directeur est l’un de nos vieux amis.

21 /  Des nouvelles depuis que vous avez enregistré votre premier album ? Des propositions de prods ? Des concerts à l’étranger ?

Comme je l’ai dit auparavent, à cause de notre style de musique nous n’avons eu aucune authorisation pour réaliser un album. Mais nous avons eu quelques invitations pour des festivals à Dubai et en Turquie. Mais nous ne pouvons quitter le pays, certains d’entre nous n’ayant pas fait leur service militaire et sans cela nous ne pouvons obtenir un passeport international. passport.

22 / Quel est votre prochain projet ? Un autre album rock tout neuf pour le bien de la planète ? Un scoop ?
Nous préparons notre 5ème video clip ainsi que notre second single pour notre second album va être réalisé bientôt.

23 / Arrivez-vous à vivre de votre musique ? Comment pouvons-nous acheter votre album ?

Non, malheureusement c’est impossible de gagner de l’argent avec ce genre de musique dans une telle situation. Vous pouvez trouver l’album sur des sites iraniens ou vous pouvez l’y télécharger gratuitement. A côté de cela, tout le monde peut l’acheter sur www.cdbaby.com

24 / Un mot à dire au monde avant de quitter ?

Les iraniens SONT vraiment talentueux et doués dans le rock et la musique metal. Mais cette situation et ne pas avoir la chance de montrer leurs travaux sont les principaux problèmes. J’espère qu’un jour la situation aura changée et que tout le monde verra cette grande musique iranienne.

Merci Amir, et continue à tout fracasser !

CREDITS PHOTOGRAPHIQUE : ElectroqutE


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s